Plateforme logistique Chatelles Paris : Une véritable entreprise au cœur de l’ESAT du Champ Fleuri

L'ESAT du Champ Fleuri gère depuis 2015 le stock et les commandes de la marque de chaussures Chatelles Paris

©PapillonsBlancs76-Préparation 2

En pleine période de soldes d’Hiver, on vous fait découvrir la plateforme logistique de la marque Chatelles Paris, qui est gérée depuis 2015 à l’ESAT du Champ Fleuri à Cléon. Cette plateforme est gérée en quasi-autonomie par les travailleurs. Dirigée par Isabelle Perraud, monitrice d’atelier, elle a permis l’éclosion de nouveaux talents.

A l’ESAT du Champ Fleuri de Cléon, il y a un atelier qui a pris beaucoup d’ampleur avec les années. Véritable plateforme logistique et e-commerce, c’est ici et depuis 2015, que se trouvent les jolies chaussures de la marque Chatelles. Auparavant gérée au Portugal, le choix a été fait de confier la gestion du stock et des commandes à l’ESAT, tant la marque a été impressionné par la qualité de travail effectué.

La qualité et le savoir-faire, ce sont les maîtres mots des travailleurs de l’ESAT. Chaque travailleur suit son projet professionnel et effectue des tâches adaptées à ce projet et à ses compétences. L’atelier Chatelles a permis à l’équipe de découvrir de nouvelles compétences, et de diversifier leurs activités. « Cette activité nous a montré comment faire éclore des talents. Les voir s’épanouir ensuite, c’est ce qui nous fait plaisir » confie Isabelle Perraud, qui depuis le début a participé à la mise en place et l’organisation de la plateforme Chatelles. « Ce ne fût pas facile mais maintenant c’est une véritable entreprise. Nos retours d’expériences ont aussi apporté beaucoup à la marque Chatelles ».

L’organisation, c’est effectivement très important pour gérer autant de tâches. Les travailleurs doivent avoir des compétences en lecture, en chiffres car ils les manipulent et les consignes sont multiples. Au quotidien ils gèrent les plateformes de stock en ligne, les envois avec les transporteurs, font les inventaires, posent les accessoires sur les chaussures, tiennent leur stock d’éléments nécessaires aux commandes, et gèrent également les retours et les échanges.

Hippolyte, Adam & Myriam, préparent et gèrent les commandes e-commerce de la marque Chatelles

Ils sont devenus quasiment autonomes, et une grande solidarité s’est développée entre eux. Si un membre de l’équipe rencontre des soucis sur l’informatique par exemple il reçoit immédiatement de l’aide. Des formations sont également possibles afin de monter en compétence et pallier les lacunes. Grâce à cet atelier un travailleur s’est récemment orienté vers le milieu ordinaire, et d’autres suivront.

Au-delà du travail d’équipe, Myriam, travailleuse que vient souvent en renfort, apprécie la polyvalence que lui apporte l’atelier Chatelle. « J’aime aussi le travail minutieux » confie-t-elle. En effet « la beauté de ce qui est fait par les travailleurs » est soulignée par Isabelle et reconnue par tous.

Hippolyte insiste sur le fait qu’il apprécie « la satisfaction de travailler avec un produit de qualité ». Ce travailleur de 24 ans envisage même de continuer dans ce secteur à l’avenir. Adam, aime « ne pas faire tous les jours la même chose » et un travail moins répétitif comparé à d’autres postes de l’ESAT.

La polyvalence, la possibilité d’évoluer, la minutie, la qualité sont autant de points de satisfaction pour les travailleurs, ainsi que la reconnaissance de leur travail quotidien. Avec l’essor du e-commerce, la plateforme logistique Chatelles promet encore beaucoup de possibilités pour l’ESAT du Champ Fleuri.

Découvrez les différentes prestations de l’ESAT ici

©PapillonsBlancs76-Plumes
©PapillonsBlancs76-Personalisation
©PapillonsBlancs76-Pompons France
©PapillonsBlancs76-Pompons
ZOOM SUR

La préparation d’une commande

Ce n’est pas un secret, le e-commerce a augmenté en 2020. Plus 26% de clics en plus dans le monde selon Google international data. En Francs, 50% des Français compte privilégier la vente en ligne pour leurs achats durant les soldes et 83% des Français achèterons un article de mode. (Source : Diffusis France pour Eulérian*). Ces chiffres sont une aubaine pour des sites comme Chatelles, dont la boutique physique a dû fermer au cours des derniers confinements. A Cléon, les commandes s’enchainent.

La préparation d’une commande est une tâche importante et minutieuse pour les travailleurs. Après réception du bon de commande, via la plateforme en ligne Thelia, Myriam, Hippolyte et Adam, prennent les chaussures correspondantes et commence à préparer la commande. La marque propose une option personnalisation pour certaines slippers. Les client·es peuvent ajouter un pompon, une pampille ou un autre accessoire, selon leur goût. Une fois les chaussures vérifiées, elles sont assouplies et préparées pour la commande. Les travailleurs les placent dans un carton aux couleurs de la marque, et les emballent soigneusement dans un beau papier de soie. Un petit pochon est ajouté, afin de transporter les chaussures par la suite.

Bon de retour, petite carte, les travailleurs ajoute avec minutie tous les éléments à l’attention des client·es. Leur priorité est la qualité et le soin apporté à la commande afin de garantir un service impeccable. Les envois sont internationaux, et les commandes viennent du monde entier.

La marque Chatelles

« En 2012, après quelques années dans une banque d’affaires à Londres, François rentre à Paris fonder sa start-up. Il lance Chatelles, la marque parisienne de slippers féminins, personnalisables avec un large choix d’accessoires ou d’initiales : c’est la naissance d’une chaussure iconique.

Sa vocation sera de créer la seule marque entièrement dévolue aux slippers pour faire rimer élégance, confort et customisation aux pieds des femmes. Depuis, avec plus de 500 modèles originaux créés, dans un large choix de matières et couleurs, Chatelles offre à toutes de l’allure à plat sans sacrifier ni leur féminité, ni leur confort. »  En savoir plus sur la marque Chatelles Paris

Chatelles
*Sondage effectué en ligne par Diffusis France pour Eulerian entre le 13 et le 17 janvier 2021 auprès d’un échantillon de 1205 personnes représentatif de la population nationale française selon la méthode des quotas. 55% des répondants sont des femmes et 45% des hommes. Parmi les répondants, 38% sont salariés, 8% en recherche d’emploi et 7% au chômage à cause du Covid, 5% sont autoentrepreneur, 6% profession libérale, 10% fonctionnaire, 6% cadre et 2% cadre supérieur, 6% retraité et 9 % étudiant. 18% d’entre eux ont entre 18 et 25 ans, 36% entre 25 et 35 ans | 28% entre 35 et 50 ans, 14% entre 50 et 60 ans et 4% ont plus de 60 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *