Site de Rouen et Petit- Quevilly : un projet collaboratif pour améliorer la qualité de vie au travail

Projet pour améliorer la qualité de vie au travail

Dans le cadre d’une démarche globale visant à améliorer la qualité de vie au travail, notre site de Rouen/ Petit-Quevilly à répondu en 2019 à un appel à projet de l’ARACT (Association Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) en lien avec l’ARS. Plusieurs réunions ont été organisées avec d’autres associations normandes. Pour nos établissements, le but était de préparer le déménagement des structures du Logis et de la Bastide. La qualité de vie au travail constitue un élément important de ce déménagement. Un nouveau bâtiment permettra d’améliorer à la fois la qualité de vie des usagers et des professionnel·les.

 

Les premières réunions ont permis d’enclencher plusieurs expérimentations. Les professionnel·les ont été invités à réaliser un reportage photos au sein de leur établissement. Organisation, aménagements intérieurs et extérieurs, les éléments négatifs comme positifs du quotidien ont été mis en avant. Le reportage à ensuite permis d’engager une discussion et d’envisager des solutions éventuelles. L’objectif est avant tout d’avancer collectivement, en impliquant les salarié·es et en partageant les retours expériences avec les autres associations.

Le confinement ralentit le projet

De nouvelles réunions et actions étaient prévues, afin d’assurer la continuité du projet. Cependant, la crise sanitaire a stoppé l’avancée des équipes. Le confinement les a beaucoup occupés. En septembre dernier une nouvelle réunion a pu être organisée, pour faire le point. Au vu du contexte, une réorientation du sujet sur la qualité de vie au travail en lien avec la pandémie a été validé par l’ARS.

La suite du travail se focalise désormais sur le retour d’expérience des établissements et services médico-sociaux sur le confinement et le déconfinement. Des outils ont été imaginés pour encourager la prise de parole des professionnel·les. Sous la forme d’un jeu de plateau des représentants de chaque métier restituent leur expérience du premier confinement, en valorisant les points positifs. Cependant, les volontaires ont été une nouvelle fois stoppés leurs actions par le deuxième confinement

Une responsabilité partagée

Le projet se poursuivra dès que possible. Le site de Rouen/Petit-Quevilly a mis en place des actions pour préparer son futur déménagement puis a su rebondir sur la situation sanitaire. L’objectif premier est de valoriser le travail collaboratif et d’encourager une responsabilité partagée. La valorisation du site et des professionnel·les est importante pour rendre visible les actions menées jour après jour par les établissements et services médico-sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *